Nouvelles Régions : les objectifs sont-ils atteints ?

Les nouvelles régions six ans après.Il y a six ans, en 2016, sous la présidence de François Hollande, le gouvernement a procédé à un redécoupage des Régions administratives. Buts fixés : créer des Régions dont la taille leur donnerait une plus grande visibilité à l’échelle de l’Europe et faire des économies d’échelle en procédant à des regroupements. Six ans plus tard, l’heure est au bilan.Le nouveau découpage régional a été un choix très politique. D’anciennes Régions ont été regroupées, non sans mal ; d’autres pas, comme la Bretagne et les Pays de la Loire qui n’ont pas été concernées. En 2022, cette nouvelle organisation territoriale est remise en cause par certains. L’Alsace ne veut plus entendre parler du Grand Est et aimerait retrouver son indépendance. La question se pose parfois aussi pour la Nouvelle Aquitaine, regroupement de l’Aquitaine, du Limousin et du Poitou-Charentes, douze départements, et 500 kilomètres entre Mauléon (Deux-Sèvres) et Mauléon-Licharre (Pyrénées-Atlantiques)L’UPN a en projet une soirée consacrée à ces nouvelles entités. Elle sera l’occasion de rappeler ce que sont les Régions, quelles sont leurs compétences, de revisiter quels étaient les objectifs de ce redécoupage, de décrypter les critères qui ont conduit à celui-ci.

Conférence 6 octobre 20h30

Propos introductif de Jean Worms, ingénieur retraité de la Fonction Publique Territoriale et les témoignages de Nicolas Gamache (conseiller régional) et Christophe Béalu (Association d’usagers des Transports)