Aller au contenu

Polar et musique :
la musique adoucit-elle les meurtres ?

Une façon amusante de découvrir l’histoire des littératures policières.
On vous dit : « roman policier, thriller, polar, roman noir… »
Tout de suite, vous entendez un piano et une contrebasse, une trompette dont l’appel résonne dans la nuit sur fond de trottoir humide. Cliché ! Les génériques d’Ascenseur pour l’échafaud ou la série télévisée des Cinq dernières minutes ont façonné l’imaginaire de générations entières.

Une chose est sûre : musique et roman policier ont toujours fait bon ménage. Mais il faut penser musique(s) au pluriel car si le jazz s’est imposé depuis les années cinquante dans le film noir, il en va tout autrement avec le livre.

C’est le point de départ de la conférence préparée par Philippe Guillemoteau. Outre le regard sur les évolutions croisées entre roman policier et polar musical, l’intervenant présentera, l’oeil amusé, les différents genres musicaux abordés et les façons dont ils peuvent influer sur la conduite du récit. Entre le violon de Sherlock Holmes et La guitare de Bo Diddley (signé Marc Villard), la plage musicale est large et les surprises seront nombreuses. 
Comme il n’est pas question de parler musiques sans en écouter, les participants seront amenés à reconnaître (ou pas) les nombreux extraits sonores qui jalonneront l’exposé.

Conférence musicale de Philippe Guillemoteau,
en partenariat avec Regards Noirs
auteur de romans policiers et musicien.
Jeudi 02 mars 2023 18h30